L’Empreinte carbone c’est quoi ?

L’empreinte carbone mesure la quantité d’émission de gaz à effet de serre (GES) d’une activité, d’une organisation ou d’une population. Elle permet ainsi d’évaluer son impact environnemental.

Elle prend en compte tous les gaz à effet de serre (dioxyde de carbone (CO2), la vapeur d’eau (H2O), le méthane (CH4), le protoxyde d’azote (N2O), l’ozone (O3) et les chlorofluorocarbures (CFC)) et on l’exprime en équivalents CO2 ou par facilité en CO2.

Selon l’ADEME et le Ministère de la transition écologique, le bilan carbone moyen d’un français est de 11,9 tonnes d’équivalents CO2 par an. Or pour avoir un bilan carbone neutre (équilibre entre les émissions de GES d’origine humaine et leur retrait de l’atmosphère par l’homme ou de son fait), on ne devrait pas dépasser 1,2 à 2 tonnes de CO2 par an et par habitant.

Les gaz à effet de serre, source : jancovici.com

Les gaz à effet de serre ! Quésaco ?

Les gaz à effet de serre (GES) sont des composants gazeux qui absorbent le rayonnement infrarouge et participe à l’effet de serre. Pour illustrer cela, prenons l’exemple d’une serre : elle laisse passer le rayonnement solaire sans le laisser ressortir. C’est ce qui se passe avec la planète. L’énergie en provenance du soleil est absorbée par l’atmosphère, les sols et les océans qui réémettent en retour un rayonnement infrarouge que les nuages et les GES absorbent. C’est un phénomène naturel qui permet d’avoir une température à la surface de notre planète compatible avec la vie sur Terre (15°C en moyenne au lieu de -19°C sans l’atmosphère).

Mais les activités humaines entraînent un effet de serre additionnel responsable en grande partie du réchauffement climatique. Selon le Giec, (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) la durée de vie du CO2 est d’environ 100 ans. Il donc important de limiter son émission dès maintenant !

LES PRINCIPALES CAUSES DE L’ÉMISSION DES GAZ A EFFET DE SERRE ?

La combustion des énergies fossiles telles que le charbon, le pétrole ou le gaz naturel notamment pour l’industrie, le chauffage ou les transports, est la principale responsable de l’émission de CO2.

Les forêts et les océans permettent de stocker une grande quantité de dioxyde de carbone. La déforestation, et notamment le défrichement par le feu, participe donc aussi à l’augmentation du CO2 atmosphérique.

L’agriculture intensive et l’élevage (notamment bovin) sont également responsables de l’effet de serre additionnel dû aux émissions de méthane et de protoxyde d’azote.

À plus petite échelle, les principaux postes d’émissions de CO2 d’un français sont : le logement, le transport et l’alimentation. Alors, quelles astuces pouvez-vous mettre en place pour limiter son bilan carbone au quotidien ?

Quelles astuces pour limiter son bilan carbone au quotidien ?

  • Repensez sa consommation

    • Mangez bio, local et de saison

      Privilégier une alimentation biologique permet une réduction de l’utilisation de pesticides responsables de la mise en danger de la biodiversité et de la pollution des cours d’eau. Consommer local et de saison permet de diminuer la distance de transport et ainsi réduire son empreinte carbone. Ce petit mémo vous aidera à faire vos courses avec les saisons 🙂

      Manger bio, local et de saison, c’est ce que l’on fait à la Petite Fraw !

      Notre producteur chouchou le Pré du Puy est à seulement dix kilomètres de l’entreprise, près de notre imprimeur. Nous sommes sensibles à la provenance de nos matières premières et regrettons de ne pas trouver tous les ingrédients dans notre région. Nous réfléchissons déjà à l’élaboration de recettes avec des matières premières régionales pour vous proposer une gamme qui aura une empreinte carbone minime.

    • Consommez malin, ne gaspillez pas !

      Aujourd’hui encore, un français jette 29 kg de nourriture par an. Cela équivaut à un repas par semaine ! De nombreuses recettes anti-gaspillages et recyclage existent. N’hésitez pas à vous renseigner sur le sujet. N’achetez que ce dont vous avez besoin : cela vaut pour l’alimentation mais aussi pour les objets du quotidien. Limitez par exemple les produits à usage unique quand des alternatives existent !
      Nous par exemple, la dernière astuce que nous avons découverte est le tawashi !

    • Diminuez sa consommation de produits d’origine animale

      L’élevage est en effet responsable de près de 15% des émissions totales de gaz à effet de serre. Selon une étude de l’Ademe (2018), un quart de l’empreinte carbone d’un français peut être attribué à son alimentation. Passer d’un régime carné à végétarien réduirait l’empreinte carbone de 1198 kg CO2 émit/an soit 10300 km en voiture. Pour aller plus loin, une alimentation végétalienne émettrait 7 à 15 fois moins d’émissions de GES.

      À la petite Fraw, tous les repas du midi sont végétaliens. L’équipe compte même quelques végétaliens !

 

  • Repensez son mode de transport

    • Laissez la voiture au garage ou du moins, rouler moins vite !

      La voiture est la principale source d’émission de CO2 des Français, avec près de 2 tonnes de CO2 par an et par personne. Selon l’INSEE, 70% des salariés utilisent leur voiture pour se rendre au travail. Autrement dit, tous les jours, un véhicule d’une tonne est démarré pour une seule personne. Même pour un trajet de moins d’un kilomètre, 58% des actifs préfèrent utiliser la voiture plutôt que de marcher. Alors, privilégiez les modes de transport doux (à pied, en vélo ou en transport en commun) ou faite du covoiturage. Et gardez à l’esprit, rouler vite consomme !

      À la petite Fraw, nous faisons nos courses et nos livraisons à pied au magasin de l’Eau Vive ! De plus, presque tous les membres de l’équipe se rendent à pied à l’atelier sinon en transport en commun.

    • Dans la mesure du possible, limiter ses trajets en avion

      En effectuant six allers-retours Paris-Marseille en TGV plutôt qu’en avion, vous produisez 40 fois moins de CO2. En 15 ans, le trafic aérien a augmenté de 250%… S’il est encore difficile de remplacer l’avion pour de longues distances, il est important de privilégier le train, le car ou le covoiturage pour de plus petites distances.

  • Faites de votre logement, un logement écologique et  économique…

    Le deuxième poste d’émission de CO2 d’un Français, c’est l’énergie qu’il utilise dans son logement : chaleur, électricité… Quelques petits gestes simples vous permettront de réduire votre consommation de gaz et d’électricité et donc votre empreinte carbone :

    Adapter la température de consigne de chauffage en dans les pièces où vous n’allez pas souvent (chambres, buanderie) et baisser sa température quand vous n’êtes pas là. Vous pouvez utiliser un programmateur pour que le chauffage se lance une heure avant votre retour. Et penser à purger vos radiateurs (au moins une fois pas an)

    Éteindre les lumières en sortant d’une pièce (Mais ça on est sûr que vous le faites déjà !) et passer aux ampoules basses consommations.

    – Éteindre les appareils en veille (ordinateur, télévision, chargeurs de téléphone …) et arrêter votre frigo quand vous partez en vacances.

    Si vous avez plus de budget et que vous êtes propriétaire, revoyez l’isolation thermique de votre logement. Vous pouvez également installer une pompe à chaleur, une chaudière à bois, un chauffe-eau solaire, un système de récupération des eaux de pluie, etc. Enfin vous pouvez choisir un fournisseurs d’énergie verte !

  • Faire attention au stockage des données

    Eh oui ! La technologie est une source de pollution insoupçonnée ! L’envoi d’un e mail coûte environ 4g de CO2 et un message avec photo représente l’équivalent de 500 mètres en voiture. De même, il est préférable de stocker ses données sur disque dur plutôt que dans le cloud. On estime que les ordinateurs, les appareils numériques et les centres de données seront responsables de 14% des émissions de GES en 2020. C’est la pollution numérique.

N’oubliez pas, chaque action compte ! Et vous ? Quelles sont vos astuces pour limiter votre empreinte carbone ? N’hésitez pas à les partager avec nous en commentaire.

#OnAQuUnePlanete

#TousLesGestesComptes

#IlNYAPasDePetitesBonnesActions

Sources :

Good planet : compensation carbone
Selectra.info : empreinte carbone
ADEME 2018
INSEE
La fabrique crepue : 10 gestes pour réduire son empreinte environnementale
Futura Science : Réduire son empreinte carbone
Too good to go : gaspillage alimentaire
Jancovici : gaz à effet de serre et cycle de carbone
Changement-climatique : les causes