Dans l’idéal, il faudrait toujours faire tremper et pré-germer ses graines et noix avant utilisation. Cela concerne les oléagineux à manger crus (amandes, noisettes, tournesol…) mais aussi les légumineuses et céréales que l’on mange cuites (lentilles, sarrasin…)

Le trempage permet de les débarrasser des substances inhibitrices (acide phytique) qui permettent la conservation des graines et perturbent la digestion et l’assimilation des nutriments. Pour cela, on les immerge dans de l’eau pendant quelques heures (le mieux est de la faire la veille au soir et de les laisser tremper toute la nuit, mais si vous n’avez que deux heures devant vous, c’est déjà bien, ça en enlèvera une partie), avant de les rincer soigneusement.

La germination permet de les transformer en un produit véritablement vivant, plein d’énergie, ainsi que de les rendre encore plus digestes. Il suffit, une fois trempées et rincées, de les laisser à l’air libre dans un récipient pendant quelques heures. Un petit germe apparaît très rapidement. Même si le germe ne se voit pas forcément encore (c’est pourquoi on parle de pré-germination) le processus est bien lancé à l’intérieur. Les graines et noix sont alors prêtes à être utilisées, à leur plein potentiel nutritif !Il faut désormais les consommer rapidement et les conserver au réfrigérateur, car l’humidité favorise le développement de moisissure.

Si on veut les consommer sèches et croustillantes, il faut alors les passer environ 10 heures au déshydrateur (à moins de 42 degrés, pour qu’elles restent crues). Vous pouvez en faire une grosse quantité d’avance, une fois bien sèches les graines ne moisiront plus.

Attention, tout n’est bien sûr valable que pour les graines crues (non torréfiées, grillées, émondées…) Les noix de cajou du commerce, même si elles ne sont pas grillées, ne sont jamais véritablement crues, car leur méthode de récolte implique l’usage de la chaleur pour les débarrasser de leur coque. Inutile donc d’espérer une germination. Par contre, le trempage permet de les rendre plus molles, donc plus facile à cru-siner si l’on n’a pas un blender très puissant, et il est recommandé de les rincer pour les nettoyer (les poussières accumulées lors du stockage et transport peuvent être responsables de petits aphtes). On peut trouver des noix de cajou véritablement crues sur internet, mais elles sont plus chères et n’ont pas tout à fait le même goût.

Afin que nos produits ne soient pas hors de prix et restent accessibles au plus grand nombre, nous n’utilisons pas de noix de cajou véritablement crues. Cependant, la fermentation qu’elles subissent ensuite les rend de nouveau riches en enzymes et très digestes. A venir très bientôt, un article pour tout savoir sur la fermentation de nos Fraw…